Quel parement derrière un poêle à bois ? 

AménagementQuel parement derrière un poêle à bois ? 

Le poêle à bois est en voie de devenir l’un des systèmes de chauffage les plus courants dans les foyers modernes. Pour pleinement l’apprécier, certains investissements sont indispensables à faire. Hormis l’installation, l’accorder à votre décoration d’intérieur rend sa présence plus agréable. De plus, le parement offre un double avantage. Il rafraîchit le design de la pièce tout en isolant le mur derrière le poêle.

Comment bien choisir son parement ?

Pour choisir le parement derrière un poêle à bois, il faut faire attention à l’esthétique. Généralement, les modèles proposés présentent un aspect brut. Côté pratique, ce type de revêtement mural est réputé pour sa facilité de pose. Il délimite la partie réservée au poêle, y apportant une touche rustique et conviviale.

Cependant, d’autres critères sont à prendre en compte dans le cas d’une isolation externe pour le mur. En effet, le parement doit présenter les caractéristiques suivantes :

  • Résistant aux fortes chaleurs et au choc thermique ;
  • Non combustible ;
  • Ne pas se désagréger facilement.

Ainsi, il est dangereux de placer un parement en bois ne comportant aucune plaque isolante à l’arrière du poêle. Les multiples expositions à la chaleur risquent d’abîmer le matériau, voire de l’embraser.

Compte tenu de ces points, le choix par excellence est le parement fabriqué avec de la pierre naturelle. Non conducteur, il sert également de protection supplémentaire contre un éventuel incendie. C’est également le cas :

  • Du quartz ;
  • Du plâtre ignifugé ;
  • Du béton cellulaire.

En revanche, ces parements ne peuvent pas faire office de dispositif anti-rayonnement. Il convient donc de prévoir cet investissement afin de prévenir les fissurations du mur support. En outre, leur efficacité repose sur le respect de la distance réglementaire poêle-mur.

Comment bien choisir son parement ?
Source : shutterstock.com

Utiliser une plaquette de parement ?

Une plaquette de parement est une briquette qui se pose avec de la colle spéciale. Il s’agit d’un moyen très économique de refaire la décoration de votre mur. Elles se déclinent en plusieurs styles et matériaux.

Afin de sécuriser votre revêtement, il est conseillé de réaliser un double encollage. La qualité du produit utilisé est alors à prioriser. Privilégiez celles invulnérables aux fortes températures, communément appelées colles réfractaires. Cela est d’autant plus préconisé s’il s’agit d’un parement en pierre. Les joints, eux, doivent être bien scellés.

L’emploi de tout un assortiment d’outils est impératif pour parvenir à un rendu homogène et de bonne finition. La préparation au préalable du mur nécessite aussi des compétences techniques. Par conséquent, même si la pose de plaquettes semble simple, recourir à un professionnel est recommandé.

Quelle distance faut-il respecter entre le poêle et votre mur ?

Pour installer un poêle à bois sans conduit de cheminée correctement, il existe plusieurs distances à respecter. C’est notamment le cas pour tout ce qui concerne le domaine de la fumisterie.

Pour être sûr de suivre la bonne distance, il est judicieux de se référer à la norme DTU 24.1. Cette dernière précise certaines variables relatives au poêle et à son conduit d’évacuation.

Le principe est que la distance qui sépare le poêle et votre mur équivaut au triple du diamètre du conduit. En outre, un écart d’au moins 37,5 cm est exigé entre le poêle et le mur. Ainsi, celui-ci doit être de 60 cm lorsque le tuyau est large de 200 mm. Néanmoins, l’espace est réduit de moitié si le mur est recouvert d’une plaque isolante comme le parement. Ainsi, au lieu de 60 cm, il sera de 30 cm dans ce cas par exemple.

L’emplacement prévu pour le poêle est trop étroit pour respecter cette norme ? Une installation supplémentaire vous permet de solutionner ce problème. En plaçant un écran thermique entre le poêle et le parement, vous isolez ce dernier. Cet écran, constitué d’aluminium et d’une couche isolante, repousse la chaleur vers la pièce.

Quelle distance faut-il respecter entre le poêle et votre mur ?
Source : shutterstock.com

Comment calculer la puissance d’un poêle à bois ?

En quoi connaître la puissance d’un poêle à bois est nécessaire ? C’est impératif si vous désirez passer l’hiver dans une maison correctement chauffée. Une puissance trop élevée va surchauffer l’habitation. Inversement, la température risque d’être trop basse si le poêle n’est pas suffisamment performant.

Il existe une formule à appliquer afin d’obtenir une valeur précise de la puissance nominale d’un poêle à bois. Celle-ci désigne l’énergie qu’il fournit dans des conditions normales d’utilisation.

Ci-contre l’opération à faire : P = G x V x (Ti – (Te)). Pour obtenir cette valeur P, vous devez avoir les données ci-dessous :

  • Les températures de confort (Ti) et de référence (Te) ;
  • La performance thermique (G) de la maison selon son année de construction ;
  • Le volume (V) des parties à chauffer dans votre demeure.

Pour plus de précision, il faut examiner l’altitude du lieu de localisation du bâtiment. En outre, la puissance est revue à la hausse si l’habitation présente des failles au niveau de son isolation.

Si vous ne disposez pas des informations précitées, établissez une échelle kW et surface chauffée. Pour chauffer 10 m2, le poêle à bois doit dégager 1 kW. Toutefois, il s’agit simplement d’estimations. Il faut donc agir avec prudence. Vous pouvez demander de l’aide à un professionnel pour éviter toute erreur.

Comment bien entretenir le parement derrière le poêle ?

Il est primordial de porter une attention particulière au poêle à bois ainsi qu’au parement. Un poêle mal installé risque de détériorer les murs adjacents. Pour limiter les incidents, installer un poêle à bois soi même est peu recommandé.

Pour enlever les résidus de poussière sur un parement en pierre, un simple époussetage suffit. Au besoin, vous pouvez aspirer entre les jointures. Si des résidus collants apparaissent, un lavage au savon et à l’éponge humide suffiront pour les éliminer.

Toutefois, l’usage de détergents agressifs est fortement déconseillé. Souvent, ces produits portent des indications concernant les surfaces avec lesquels ils sont compatibles. Les risques sont une fragilisation et une décoloration du parement. De préférence, utilisez du bicarbonate de soude dilué en frottant légèrement.

Entretenir le parement derrière un poêle à bois est relativement simple. En effet, celui-ci présente une haute résistance et se détériore donc peu. D’ailleurs, s’il existe un écran entre le parement et le mur de pose, un entretien annuel est largement suffisant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here