Aménagement d’une salle de bains PMR : les dimensions

AménagementAménagement d’une salle de bains PMR : les dimensions

L’acronyme PMR, pour personne à mobilité réduite, vise une catégorisation plus large. Sa portée va au-delà de celles ayant des formes notables de handicap. Elle englobe les individus qui ont besoin d’aménagements spéciaux pour vivre et circuler librement. En France, la considération des PMR s’étend jusqu’à la configuration des pièces d’une habitation. Chaque espace est repensé en détails, de la dimension d’une chambre PMR à celle d’une salle de bains.

Salle de bains PMR : les dimensions selon les normes

La salle de bains est une pièce fréquentée et utilisée maintes fois au quotidien. Pour les PMR, il peut s’agir d’un passage éprouvant. Ainsi, afin d’atténuer cela, autorités publiques et techniciens ont établi des règles strictes pour son aménagement. Un arrêté datant de 2006 détaille les spécificités liées à la construction des maisons destinées aux PMR.

De préférence, la salle d’eau se situe à proximité de toutes les pièces sans avoir à recourir à des escaliers. Il faut que sa surface totale procure un champ circulaire libre d’au moins 1,50 mètre. Que la porte soit ouverte ou fermée, cette dimension minimale doit être maintenue. L’utilisateur peut ainsi atteindre chaque équipement sans entraves.

Salle de bains PMR : les dimensions selon les normes
Source : shutterstock.com

Douche ou baignoire pour une salle de bains aux PMR

Les deux options sont envisageables pour équiper une salle de bains PMR. La condition sine qua non demeure la facilité d’accès. Plusieurs dispositions supplémentaires sont également à prendre.

À propos de la baignoire, il est conseillé d’opter pour une version sabot à porte. Cela diminue les risques de chute vers l’extérieur. Concernant la douche, les types à l’italienne sont à privilégier. Les cabines sont à proscrire.

Voici d’autres critères obligatoires, aussi bien pour une douche que pour une baignoire :

  • Un siège soudé ou réglable qui permet de garder la posture assise sans glisser ;
  • Le fond et le receveur ont été testés et certifiés antidérapants ;
  • Les côtés sont munis de barres horizontales solides et non glissantes que les PMR puissent agripper si nécessaire ;
  • Une ouverture facilitée de la porte avec un verrouillage efficace mais minimal.

Le point fort de la douche est l’absence de mouvement de flexion à faire pour y entrer. Si la personne doit être transportée, elle assure aussi une marge supérieure de sécurité.

Quelles dimensions respecter pour créer une douche PMR ?

La norme PMR permet aux constructeurs de rendre leurs travaux adaptés aux impératifs concernant cette population. Les mesures suivantes sont établies par celle détaillant les dimensions d’une douche pour personnes à mobilité réduite :

  • Le siège est fixé sur la longueur du périmètre, à 50 cm du sol ;
  • La rampe pentue de la douche est inclinée à 33 %, avec 2 cm de ressaut ;
  • La douche se trouvera à une hauteur de 1,80 m ;
  • La surface exploitable du receveur est de 90 cm sur 120 cm.
Quelles dimensions respecter pour créer une douche PMR ?
Source : shutterstock.com

Quels équipements installer pour garantir le confort ?

Dans une salle de bains PMR, il s’avère vital de bien placer tous les équipements sanitaires essentiels. L’idéal est que tout soit à portée de main, de la serviette aux interrupteurs. Leur hauteur standard pour les PMR oscille de 0,90 à 1,30 m du sol.

En outre, il faut les sélectionner avec attention. Concernant la robinetterie, il est préférable de choisir des modèles avec des mitigeurs thermostatiques. Ces derniers automatisent le réglage de la température de l’eau chauffée.

Les mêmes règles appliquées lors de l’installation de la douche sont valables. Il existe une dimension lavabo PMR ainsi qu’une dimension WC PMR à suivre. Ce sont surtout des conditions d’installation.

Le lavabo doit être facilement utilisable même lorsque l’utilisateur reste assis. Le modèle suspendu est recommandé. En prévoyant 70 cm entre le sol et le fond du lavabo, on assure l’accessibilité d’un fauteuil roulant. Par ailleurs, il faut que la vasque soit épaisse d’une dizaine de centimètres, large et profonde.

Pour les toilettes, deux alternatives sont possibles. Soit le type de WC est haut d’une cinquantaine de centimètres, soit ce dernier est suspendu à cette hauteur. Une barre doit courir le long des murs adjacents. Pour un minimum de déplacement, mettre les toilettes dans la salle de bains s’avère judicieux. Cependant, dans ce cas, une grande pièce est indispensable.

Les aides financières pour l’aménagement PMR d’une salle de bains

Un projet d’aménagement ou de réaménagement pour PMR peut s’avérer coûteux. Pour pallier cela, il existe des aides financières destinées à soutenir les personnes handicapées, comprises dans les PMR. Elles revêtent plusieurs formes :

  • Les crédits d’impôt ;
  • Les compléments de ressources à la suite de la déclaration de son incapacité à travailler à cause du handicap ;
  • Les compensations par des prestations personnalisées et des financements ;
  • Les majorations et les allocations ;
  • La réduction de TVA ;
  • Des prêts avantageux.

L’intervention de professionnels constitue généralement un prérequis pour bénéficier de ces aides. De même, sont pris en compte le montant des revenus des demandeurs et l’envergure des travaux. Néanmoins, il existe d’autres variables additionnelles selon l’aide visée. Par conséquent, le plus sage est de contacter les services nationaux ou locaux pour avoir de plus amples informations.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here