Quelle hauteur et dimension pour un lavabo PMR ?

AménagementQuelle hauteur et dimension pour un lavabo PMR ?

Le lavabo PMR est installé suivant des indications précises afin de garantir le confort d’accès et d’utilisation des usagers. Les critères exigés concernent entre autres la dimension et la hauteur de la disposition. Découvrez dans cet article les essentiels et les détails concernant ces règlementations concernant la norme PMR et cet équipement sanitaire. Quelle hauteur et dimension pour un lavabo PMR ?

Quelle est la règlementation PMR pour les lavabos ?

La norme PMR est un ensemble de textes législatifs précisant les exigences sur l’accessibilité aux infrastructures. Elle comporte entre autres des informations sur le lavabo, un équipement indispensable dans une salle de bains. Ces textes mentionnent et précisent ainsi les hauteurs et dimension pour un lavabo PMR. En principe, la règlementation s’adresse aux ERP ou établissements recevant du public. Néanmoins, elle s’applique aussi bien aux logements et habitations collectives qu’à ceux individuelles.

Les critères de choix d’un lavabo PMR portent sur :

  • Les dimensions ;
  • La forme ;
  • La matière ;
  • La pose ;
  • Le modèle.

Les dimensions d’un lavabo pour répondre aux dispositions de la norme PMR sont :

  • 13 cm d’épaisseur maximum ;
  • 67 cm d’espace entre le sol et le lavabo.

Concernant la disposition, l’espace doit être le plus accessible possible pour la manœuvre d’un fauteuil, l’assistance d’un accompagnateur, etc.

L’installation d’un lavabo dans une salle de bains PMR permet de choisir parmi les formes disponibles :

  • Rondes ;
  • Rectangulaires ;
  • Ovales. ;
  • Concaves ;
  • Convexes.

Le design représente un détail important, bien que le confort soit la priorité. Certains fabricants proposent des options de prise de main, de poignées ou de réglage électrique.

Le lavabo pour les PMR se décline dans des matières diverses :

  • Céramique pour un entretien facile ;
  • L’inox pour la résistance à la casse ;
  • La résine de synthèse pour le choix des formes.

La technique de pose implique une fixation au niveau d’un support adéquat tel qu’un mur, une cloison ou une paroi. Des règles sont à respecter concernant les hauteurs et les espaces de l’installation.

Enfin, les lavabos PMR existent dans les modèles classiques sur le marché :

  • Sur console ;
  • Sur colonne ;
  • Meuble lavabo ;
  • Vasque à poser ;
  • Vasque à encastrer.
Quelle est la règlementation PMR pour les lavabos ?
Source : shutterstock.com

Quelle est la différence entre un lavabo et une vasque ?

Le lavabo et la vasque ont les mêmes fonctionnalités. La différence se situe au niveau de leur disposition et des accessoires éventuels.

Le lavabo est le modèle d’équipement standard et le plus répandu. Il est généralement apprécié dans un aménagement rétro ou classique. Qu’il soit suspendu, à colonne ou encastré, il remplit toutes les exigences fonctionnelles, pratiques et esthétiques.

La vasque constitue le choix par excellence dans une décoration moderne. Ses fonctionnalités sont les mêmes qu’un lavabo. Son installation nécessite un encastrement ou une pose sur un support. Par conséquent, la vasque ne présente pas la même indépendance qu’un lavabo. Par ailleurs, cet équipement ne permet pas une fixation directe de la robinetterie. Celle-ci est établie au mur ou sur un meuble adapté.

Lavabo PMR : bien choisir la robinetterie

La disposition de la robinetterie a un impact important sur la praticité du lavabo. Elle doit répondre à des critères d’ergonomie, notamment :

  • L’accessibilité ;
  • L’utilisation ;
  • L’esthétique ;
  • Les caractéristiques techniques.

L’accessibilité est exigée autant pour le bec que pour le levier. Leur longueur respective doit être la plus importante possible afin de permettre une manipulation facile. Le robinet PMR est disponible avec des becs au design varié :

  • Arrondi ;
  • Angulaire ;
  • Courbé ;
  • Géométrique ;
  • Etc.

Les spécificités techniques du robinet s’avèrent essentielles pour un confort d’utilisation optimal et sécurisé. Les modèles thermostatiques offrent une protection anti-brûlure avec un réglage de la température. Certaines références sont plus avancées avec une limitation à 45°C.

La simplicité d’usage constitue un détail décisif, comme le déclenchement automatique, au lieu d’un mécanisme manuel pour l’ouverture du robinet. Enfin, les robinets mitigeurs sont également compatibles aux lavabos ou vasques PMR.

Lavabo PMR : bien choisir la robinetterie
Source : shutterstock.com

Comment installer un lavabo pour personne à mobilité réduite ?

L’intervention d’un artisan professionnel est exigée pour la mise en place d’un lavabo PMR. Cette nécessité s’explique par les compétences techniques et règlementaires à respecter concernant :

  • La hauteur :
  • La profondeur ;
  • Le siphon ;
  • L’espace de mouvement ;
  • La robinetterie.

Concrètement, les règles d’installation du lavabo sont :

  • 70 cm de hauteur à partir du sol jusqu’à la base du matériel ;
  • 80 cm d’espace entre le sol et le dessus ;
  • 30 à 60 cm de profondeur ;
  • 60 cm de largeur ;
  • 5 cm de garde d’eau minimum.

Les aides 

Selon la dimension salle de bains PMR, les aménagements permettent de prétendre à des aides financières proposées par :

  • L’Anah ;
  • L’Action logement ;
  • Les collectivités territoriales ;
  • L’État.

L’agence nationale de l’habitat propose un programme pour financer les travaux de rénovation ou de mise en conformité. Des conditions de ressources déterminent le montant accessible.

Action Logement a mis en place une aide financière pour les travaux d’adaptation aux PMR ou aux personnes âgées.

Les collectivités territoriales octroient des subventions, des prêts ou autres dispositifs pour la mise en conformité des logements.

L’État soutient les aménagements d’accessibilité PMR à travers une aide fiscale prenant la forme d’un crédit d’impôts.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here